Eini Sprooch

Après avoir passé les fêtes en Alsace, me revoilà en « France ». À chaque fois, le même choc, la même tristesse sonore. – absence de chant – Une seule langue résonne constamment. Le français. Tout le monde ne parle qu’une seule unique langue. Les personnes âgées, les jeunes, les citadins, les ruraux. Aucun code-switching. Quelle monotonie. Comme c’est ennuyeux… ennuyeux à mourir !

 

Ùf’em Lànd, Fàchwerkhiiser,

In d’Ohre, àlle Gebott – noch – Fàrwefrohe Werter, e bunti Sprooch.

Ùn àb ùn züe au e bìssele franzeesch dezüe.

 

Àwer au schon neiji Hiiser. Sie sëhn genau so üs, wie àlli àndri neiji Hiiser

In gànz Frànkri.

Sìnn mìr denn jetzt schon woàndersch ? Oder nìrjeds meh ?

 

« D’Heim », im innere

sieht’s genau so üs. Ohne Fàchwerkhiiser…

Àwer.

Àlli redde nùmme noch die eini,

einzige,

Sprooch.

 

Wie trürig.

Wie làngweilig.

So làngweilig…

Todeslàngweilig !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s