Die Gedanken sind frei – Liberté de penser

Si j’avais un gout quelconque, et un intérêt minimum, pour les citations, j’évoquerais maintenant Milan Kundera dans L’insoutenable légèreté de l’être : « Seul le hasard peut nous apparaître comme un message. Ce qui arrive par nécessité, ce qui est attendu et se répète quotidiennement n’est que chose muette. Seul le hasard est parlant. »

Dans Die Gedanken sind frei – Meine Kindheit im Elsaβ (traduction : Les pensées sont libres – Mon enfance en Alsace), Tomi Ungerer explique que la musique et les chansons, les chants, en particulier, ont toujours eu beaucoup d’importance dans sa vie. Le thème populaire allemand Die Gedanken sind frei a toujours été sa chanson préférée. Roger Siffer l’avait déjà mise en musique en 1978.

Ce livre de Tomi Ungerer était l’objet du dernier article. Or, voici ce qu’un collectif de 150 artistes alsaciens propose après les évènements du 7 janvier 2015. d’après la version de R. Siffert (c’est le barbu-chevelu qui chante en premier) :

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Die Gedanken sind frei – Liberté de penser »

  1. Ping : Chronique vagabonde : L’alsacitude | La cigogne enchainée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s